Open data

Mulhouse et son agglomération : la transparence des données au service du pilotage de la collectivité

Collectivité territoriale :
Mulhouse Alsace Agglomération (M2A)
Date de mise en lancement :
Mi-2016
Temps de lecture : 4 min
September 2018

La solution

Le portail open data de M2A s’organise aujourd’hui autour de quatre thématiques : la mobilité (stations de vélos en libre-service, arrêts du réseau de transports, etc.) les services urbains (localisation des poubelles, des épiceries solidaires, etc.), la maîtrise de l’énergie (compteurs intelligents), et l’éducation et la petite enfance (crèches, effectifs des écoles, etc.).

Pour opérer son portail open data, Mulhouse Alsace Agglomération a choisi de s’appuyer sur la plateforme de gestion et de partage de données conçue par OpenDataSoft. Deux principales raisons expliquent ce choix : la compréhension facile des data visualisations et les possibilités de mutualisation de données avec d’autres parties prenantes. « Nous avons constaté que beaucoup de collectivités se tournaient vers la plateforme pour publier et diffuser leurs données. L’opportunité de mutualiser à terme l’outil avec d’autres territoires, et de mettre en commun nos données avec les leurs sans aucun barrage technique ou problème de standard, nous semblait extrêmement intéressante », explique Tanguy Selo, chief digital officer de la ville de Mulhouse.

Les impacts pour le territoires et les habitants

Les impacts ont été divers pour la collectivité :

- cette ouverture lui a permis de se mettre très tôt en conformité avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) : la régulation européenne entrée en application le 25 mai 2018 oblige les organisations traitant les données de citoyens européens à consolider un registre unique, à jour et de qualité, de tous les traitements effectués sur ces données. «  Ouvrir nos données vers l’extérieur nous a poussé à installer et partager des automatismes au sein de chaque service pour éviter les erreurs et maintenir un haut niveau de qualité de nos données, qu’elles soient partagées en open data ou non », commente Tanguy Selo;
- faire gagner du temps aux agents de la collectivité : « nous avons réalisé que certaines opérations de collecte et de mise à jour des données étaient effectuées en parallèle par différents agents dans différents services », constate Tanguy Selo. Identifier les données et leurs traitements a permis de repérer ces situations doublons, d’y mettre fin et éviter qu’elles ne se reproduisent;
- fédérer les agents territoriaux autour d’un objectif partagé de valorisation de la donnée territoriale : « En voyant leurs données structurées et disponibles depuis un même endroit, les différents services ont compris ce qui pouvait être fait avec. Ils pensent à des croisements de données qui n’avaient jamais été envisagés jusqu’ici, tout simplement parce que ces données s’inséraient seulement dans le cadre d’usage de leur service », explique Tanguy Selo.

“En examinant avec attention les jeux de données qui ont servi à construire notre tableau de bord de mesure de la performance, nous avons identifié deux problématiques : premièrement nous n’avions pas une vision claire de l’ensemble des données brutes produites dans les services de la collectivité et, deuxièmement, nous n’étions pas toujours au fait des opérations de traitement réalisées sur ces données brutes avant leur publication sur l’outil"

Tanguy Selo

Contact

Pauline Montay

Head of Content, OpenDataSoft

pauline.montay@opendatasoft.com
Tél. : 06 28 81 40 26

À lire sur Territoires Intelligents

Open data
Mulhouse et son agglomération : la transparence des données au service du pilotage de la collectivité
LIRE